Historique

Inconnu à Aix avant 1348, le terrible fléau de la peste va ravager régulièrement au cours des siècles la population aixoise comme partout ailleurs. L'un des plus terribles fût celui de 1629. Les magistrats de la Ville prirent pourtant des précautions les plus sévères et firent même séquestrer les habitants dans leurs maisons !

On plaça alors, à chaque coin de rue, des niches ornées de statues de la Vierge, afin que de chez eux, les fidèles puissent prier. Les niches existent encore, et éveillent toujours la curiosité des touristes de passage à Aix.

Malgré les mesures prises, le mal empira ; le Parlement de Provence et les magistrats épouvantés, quittèrent la Ville. Il ne resta bientôt plus que le Prévost du Chapitre Mimata, le Consul Borilli et l'assesseur Martelly.

Le 20 janvier 1630, l'assesseur Martelly, à la tête des notables et du peuple, assiste à la grand messe et fait le vou de faire célébrer chaque année, un office d'action de grâce dédié à la Vierge de la Seds , sainte patronne de la Ville d'Aix. Cet événement devait laisser sa trace et, jusqu'à la Révolution, chaque 1 er septembre, les cloches de la Ville carillonnaient pour rappeler le vou Martelly.

C'est au cours de l'un de ces offices que furent distribués les célèbres Calissons d'Aix, sorte de pains bénis.

LA légende gourmande

Selon Marcel Provence, dans son remarquable ouvrage « Le Cours Mirabeau », cette légende est rapportée dans un manuscrit retrouvé à la Pinacothèque de Munich, par le Frère Capucin Bonnaventure de Six-Fours intitulé « Festes d'Eglises et Coutumes de Missions en Provence ». Les Calissons, bénis par l'Archevêque, étaient distribués aux fidèles en chantant : « Venite Ad Calicem », ce que les aixois, malicieux, traduisirent bien vite en : « Venez tous au Calisson ! ». Selon le Frère Bonnaventure de Six-Fours : « Ces sortes de biscuits, très tendres à la pâte d'amande, parce qu'ils sont puisés dans un large vaisseau en forme de Calisse, sont nommés Calissons ».

Tout au cours des siècles s'est perpétuée cette tradition du voeu Martelly à Aix en Provence en début septembre. Venez vous aussi entrer dans la légende gourmande aixoise et vous associer au maintien et à la promotion de cette tradition.

2016 : 21ème anniversaire de la Bénédiction des Calissons d'Aix-en-Provence

Le Dimanche 4 septembre 2016

 

> Voir le programme

 

Avec la participation

et de  :

Cangina, Ėditions Des Baumes, Distillerie de Frigolet, les Macarons de Frane, De Neuville, Distillerie Sainte-Victoire, Le Temps d’un Chocolat, Biscuiterie de Rognes, Lou Gibassiė

Retrospective 2015

Aix a célébré ses calissons avec gourmandise

Sacrée, traditionnelle, historique ou bien légendaire, la vingtième (déjà !) édition de la fête et de l’amande et du calisson a rassemblé, ce 6 septembre, autour d’une vraie ferveur et d’un authentique engouement populaire, les pâtissiers, groupes provençaux, artisans, touristes et aixois.

Le déroulement de cette manifestation s’est articulé en deux temps :
A 10 heures 30 par le renouvellement du voeu Martelly de 1630 au cours duquel retentirent sous les voûtes de la cathédrale Saint-Sauveur un brillant récital les trompettes, dirigées par Georges Bouron. Ce dernier nous a fait entendre, toute l’étendue de son talent. Un grand moment de pur bonheur.

  

Et l’après-midi, en l’église Saint-Jean de Malte, par la fameuse bénédiction et traditionnelle distribution des calissons, spécialité emblématique aixoise. Sur le Cours Mirabeau et à l’initiative du Groupement des Artisans du Pays d’Aix, de nombreux artisans de différentes professions ainsi que des pâtissiers-chocolatiers ont toute la journée fait la démonstration de leur savoir-faire.

Rendez-vous le 4 Septembre 2016 pour une autre célébration et d’autres belles surprises.

Dès à présent, Prenez date !